[LITTÉRATURE] MORTELLE TENTATION

006850158

Titre : MORTELLE TENTATION

Auteur : Christophe Ferré

Edition : L’Archipel

Nombre de pages : 384 pages

Date de parution : 9 Octobre 2019

Genre : Thriller


Quatrième de couverture 

Quand l’homme que vous aimez est accusé du pire, la confiance et la passion vacillent… Connaît-on vraiment la personne qui partage notre vie ? Dans un coin sauvage des Pyrénées, le cadavre d’une jeune femme est retrouvé entièrement nu. Peter, le mari d’Alexia, randonne en solitaire à cet endroit mais il est injoignable depuis le jour du meurtre. D’abord inquiète qu’il ait croisé la route de l’assassin, Alexia découvre avec effroi qu’il connaissait la victime. Et s’il était en réalité le meurtrier ? Déchirée entre l’amour et le doute, Alexia doit faire éclater la vérité.


Avis 

Peter, le mari d’Alexia a l’habitude de randonner plusieurs jours en solitaire dans les Pyrénées. Un beau jour, sa femme Alexia n’arrive plus à le joindre, et elle est d’autant plus inquiète qu’une jeune femme a été retrouvé tuée, dans les environs où Peter avait l’intention d’aller. Très vite, Alexia est inquiète, et si son mari avait lui aussi fait une mauvaise rencontre et été tué ? Mais en apprenant l’identité de la victime, elle finit par se rendre compte que son mari connaissait la jeune femme. Est-il victime ou coupable de cet assassinat ?

Comme pour un des précédents romans de l’auteur, « La petite fille du phare », que j’avais lu, j’ai à nouveau adoré son style d’écriture, et je suis directement rentrée dans le roman en ayant bien du mal à le lâcher. Le suspense est à son comble ! De plus, les chapitres sont très courts, ce qui nous donne envie d’en savoir toujours plus et de poursuivre notre lecture. Bien que le caractère de l’héroïne, Alexia, qui semble d’avis assez changeante m’ai un peu énervé, c’est une lecture que je recommande ! 

 


Citation

« Toutes les hypothèses étaient possibles mais aucune n’était convaincante. Alexia avait l’impression de jouer avec un Rubik’s Cube couvert de sang. Elle essayait d’aligner les couleurs en trop ou en moins. Elle avait beau tripatouiller le Rubik’s Cube dans tous les sens, elle n’arrivait pas à le remettre dans l’ordre. »


Note 

8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s